Le domaine


Créé en 1978, il a été conduit en conventionnel jusqu’en 2002 avec un intermède de 2000 à 2002 en lutte raisonnée stricte (3 à 4 traitements par an, sans insecticide).

2003, année de transition, a vu la mise en place de la biodynamie, pour diminuer les doses de cuivre et de soufre utilisées. C’est également la 1ère année de vendanges manuelles sur tout le domaine.

2004, est notre première année de conduite en bio-dynamie. Nous sommes en conversion officielle depuis 2005.

Surface

17 hectares : Densité de plantation de 4000 pieds à l’hectare.

Merlot :

  • 3 ha sur graves roulées de la Garonne –> badinerie rouge
  • 4 ha sur sol argileux à argilo calcaire –> domaine du pech rouge

Cabernet Franc :

  • 2 ha sur graves roulées de la Garonne –> badinerie rouge
  • 3 ha sur argilo limoneux à argilo calcaire –> domaine du pech rouge

Cabernet Sauvignon :

  • 0,5 ha sur argilo calcaire –> badinerie rouge
    0.5 ha sur graves roulées de la Garonne –> badinerie rouge
    3 ha sur limono argileux à argiles profondes –> domaine du pech rouge

Sauvignon Blanc :

  • 1 ha sur argilo calcaire avec incrustations de quartz –> badinerie blanc

Climat

Nous sommes à la confluence entre les climats océanique et méditerranéen, ce qui donne une grande diversité d’expressions selon les années. Ceci a également une grande incidence sur la méthode culturale en saison végétative.

Méthode culturale

Objectifs :

  • Favoriser à tout prix la meilleure implantation possible des levures indigènes, reflet de la relation entre la plante et le climat de l’année.
  • Faire plonger l’enracinement pour protéger la vigne des aléas climatiques, et donc refléter l’expression d’un lieu, d’un terroir.
  • Objectif de rendement : 30 hl/haha. Pas de vendange en vert. aucun apport d’engrais.

 

Travail du sol

Enherbement total spontané, avec une aération un rang sur deux sans retournement des différents horizons du sol.
Les plantes qui poussent naturellement sur notre domaine ne sont pas broyées avant leur fructification dans le but de favoriser la reproduction des auxiliaires de la vigne. Elles sont également la base de nos traitements, ainsi que notre grille de lecture de l’état des sols.
Un décompactage annuel est réalisé un rang sur deux à l’automne avec une sous soleuse à 60 cm de profondeur sur les sols argileux et limoneux.
Le travail du sol en saison est surtout fonction du climat de l’année, mais uniquement effectué avec I’Aerway pour préserver l’intégrité de notre sol.

La vigne

L’ébourgeonnage est pratiqué à la taille pour ne conserver que les bourgeons correspondant à notre objectif de rendement.
L’éclaircissage précoce est réalisé avant la fleur sur la badinerie, et avant la nouaison sur le domaine du pech pour éviter toute dilution du flux energétique de la vigne. Nous évitons ainsi toutes les pertes d’énergie liées à la vendange en vert.
Le palissage monte à 2 metres, il y a donc très peu de rognage.
Les raisins sont cueillis à la main en cagettes de 10 kg pour éviter les tassements ou éclatements.
Le traitement par les plantes : les plantes utilisées pour le traitement de la vigne sont choisies :

  • en fonction du climat de I’année et du stade végétatif de la vigne pour l’aider aux moments de ses changements de rythme (ex : passage de la croissance végétative à la floraison)
  • en fonction de l’aptitude de certaines plantes à limiter le développement des parasites de la vigne.

Les doses utilisées sont de l’ordre de 30g de plantes séchées à l’hectare. Ceci nous permet de baisser les doses de cuivre et de soufre utilisées de l’ordre de 50 à 60 % par rapport à une conduite en biologie classique.

La vinification


Nous n’utilisons aucun produit oenologique de correction ou d’extraction de la vendange. Le vin est issu de nos seuls raisins, fermentés par nos levures indigènes.
Badinerie blanc 2010 :
Les raisins de sauvignon sont totalement issus d’une culture en bio-dynamie.

  • Maceration pelliculaire de 24 heures sans soufre,
  • Pas de débourbage après pressurage.
  • Démarrage de fermentation en cuve.
  • Entonnage en demi-muids dès le démarrage de la fermentation alcoolique.
  • Réalisation de la fermentation malolactique.
  • Mise en bouteille sans collage ni filtration.

Badinerie rouge 2OO7 :

  • Pas de réalisation de pied de cuve.
  • Vinification en cuves en bois tronconiques
  • Extraction douce par foulage aux pieds
  • Elevage de 2 ans en demi-muids.
  • Mise en bouteille sans collage ni filtration.